D’Arkema à Kem One, chronique d’un plan social annoncé

Nouvelle manif et nouveaux délais décidés par le tribunal de commerce ce jeudi. Le feuilleton Kem One est loin d’être terminé. Rue89Lyon vous propose une petite chronologie pour mieux comprendre le dossier Kem One qui met en danger l’ensemble de la filière chimique française et hante les nuits d’Arnaud Montebourg.

Lors de l’annonce de la cession au financier Gary Klesch des activités vinyliques du géant de la chimie française, Arkema, la CGT avait annoncé un plan social déguisé.

Huit mois à peine après la création de la nouvelle société, Kem One était placée en redressement judiciaire et cherchait des repreneurs. Des investisseurs se sont faits connaître mais conditionnent la reprise à un plan social de 130 suppressions d’emplois (sur 1 300 concernés).

Le dernier épisode en date ? Aujourd’hui même, puisqu’une énième audience au tribunal de commerce de Lyon vient de statuer d’un prolongement de la période de redressement judiciaire de six mois. Le tribunal désignera un repreneur, ou non, le 12 décembre. D’ici là, les candidats ont maintenant jusqu’au 15 octobre pour déposer leur offre de reprise définitive.

TimelineKemOne

Cliquez sur l’image pour accéder à la timeline

Publié sur Rue89 Lyon, le 25 septembre 2013

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :