« Pourquoi un journaliste aurait-il besoin d’être une tête brûlée pour faire honnêtement son métier? »

« Une presse indépendante pour une démocratie vivante ». C’est sur ce sujet que portait la rencontre avec Edwy Plenel, directeur du site d’information Mediapart, organisée à la Maison des Passages (Lyon 5e) le jeudi 14 juin 2012. Etaient également présents Sabine Torres, fondatrice du média en ligne de la capitale bourguignonne dijOnscOpe, mais aussi Roger Evano, président du collectif d’abonnés de Mediapart (CAMédia). À cette occasion et dans le cadre de mon stage à Tribune de Lyon, j’ai pu rencontrer le co-fondateur de Mediapart. Entretien.

Cet entretien s’est poursuivi par un débat autour du sujet qui nous intéressait ce soir-là : l’indépendance des médias. Une belle occasion de live-twitter quelques phrases clés de cette discussion.

  1. LucileJeanniard
    Au débat @EdwyPlenel et @SabineTorres à Lyon http://instagr.am/p/L3JlaERVDk/
    Thu, Jun 14 2012 09:57:07
  2. Premier constat de la part des intervenants : l’état de la presse aujourd’hui en France est préoccupant. « La démocratie appartient à tout le monde et pas seulement aux hommes politiques qui nous représentent. Tout ce qui est d’intérêt public doit être public, assène Edwy Plenel. Nous devons savoir ce qui est fait en notre nom. Le secret doit être l’exception. C’est là toute l’importance des médias. » Problème : « Aujourd’hui, on rend public ce qui est privé et privé ce qui est public », affirme le co-fondateur de Mediapart. Et d’aller plus loin : « Faire du journalisme, c’est rendre public tout ce qu’on veut nous cacher, tout le reste, c’est de la communication. Je me suis fait beaucoup d’ennemis en défendant ce point de vue. »
    Et pour pouvoir faire du journalisme de cette façon, il faut accepter de sortir des informations qui ne vont pas forcément dans le sens de nos propres idéologies.
  3. LucileJeanniard
    @edwyplenel « Il ne suffit pas de croire que l’on pense politiquement juste pour informer vrai »
    Thu, Jun 14 2012 10:11:45
  4. LucileJeanniard
    @edwyplenel « Pourquoi un journaliste aurait-il besoin d’être une tête brûlée pour faire honnêtement son métier? »
    Thu, Jun 14 2012 10:20:53
  5. Et de poursuivre : « Il faut donner les moyens aux journalistes de faire leur métier honnêtement. Il faut dépolluer le système. Et pour cela, il faut une nouvelle loi fondamentale pour la liberté de la presse, qui refonde l’écosystème de la presse. Avec le syndicat de la presse indépendante d’information en ligne (SPIIL), nous travaillons dessus, pour recréer une culture de l’indépendance des médias. »
  6. Au tour de Sabine Torres, fondatrice de dijOnscOpe, de prendre la parole : « On me dit souvent que mon journal est un peu déprimant… »
  7. LucileJeanniard
    @SabineTorres « L’information n’est pas la com’, nous ne sommes pas là pour vendre du rêve. »
    Thu, Jun 14 2012 10:48:00
  8. « J’interdis à mon équipe les publireportages, les déjeuners de presse, les cadeaux de presse, etc. », insiste Sabine Torres, attachée à l’indépendance de son média, créé en septembre 2009. Et pour cause : « Un jour, la mairie de Dijon m’a dit que si je ne mettais pas de l’eau dans mon vin, elle ne travaillerait plus avec nous. » C’est à partir de là que l’idée de rendre dijOnscOpe payant a fait son chemin dans l’esprit de sa fondatrice. Objectif : ne plus être dépendant des annonceurs. Le 1er décembre 2011, soit deux ans après sa création, le site devient payant.
  9. « Aujourd’hui, nous sommes dans un modèle tout gratuit, parce que tout publicitaire, explique Edwy Plenel. Mais cela revient à dire que l’information mise en ligne n’a aucune valeur ». Preuve pourtant que le modèle économique payant peut fonctionner pour un média en ligne :
  10. LucileJeanniard
    @edwyplenel « Depuis le premier jour, il n’y a pas un jour sans abonné à Mediapart. »
    Thu, Jun 14 2012 11:14:11
  11. En 2011, le chiffre d’affaires de Mediapart a dépassé la barre des 5 millions d’euros. 95% de ce chiffre provient des abonnements, le reste venant de la revente de contenus. « Nous sommes devenus rentables », conclut Edwy Plenel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :